Nouveau Prix réduit ! Un poisson nommé Tahiti Agrandir l'image

Un poisson nommé Tahiti

Mythes et pouvoirs aux temps anciens polynésiens

Un célèbre mythe polynésien voit l’île de Tahiti naître sous les traits d’un poisson. En des temps très reculés, au nord de Tahiti, dans l’île de Rai’atea – qui se nommait encore Havai’i –, une énorme anguille avala la jeune fille. Possédé, l’animal se mit à ébranler la terre, dont un morceau se détacha, prenant le large, devenant le poisson Tahiti. Les paroles finales du mythe sont très dépréciatives : Tahiti, île subalterne, n’aurait autrefois eu ni dieu, ni chefs sacrés (ari’i), contrairement à sa glorieuse terre-mère Ra’iatea-Havai’i. Qu’en est-il en réalité ? C’est à cette question que tente de répondre l’auteur, dans ce riche ouvrage qui interroge notamment le rayonnement régional du grand marae – temple – international de Taputapuatea de Ra’iatea, classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2017.

Plus de détails


Ce produit a les tags suivant : raapoto, récit traditionnel, Bodin, Mairai, Hiro

2 925 XPF / 24.48€

-10%

3 250 XPF / 27.2€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Produits associés

Fiche détaillée

Bruno Saura est né à Metz le 5 août 1965. Cet universitaire est l’auteur de travaux scientifiques et d’essais consacrés à la Polynésie. S’il fallait trouver un thème commun à ses œuvres, ce serait l’homme polynésien, avec sa sensibilité et ses habitudes, ses misères et ses travers. Bruno Saura est avant toute chose observateur attentif de la réalité polynésienne. Il met à nu les souffrances d’une population autochtone qui habite poétiquement et violemment une Polynésie en perpétuelle mutation, sans cesse en quête de son identité originelle. Bruno Saura est professeur en Civilisation polynésienne à l’université de la Polynésie française. Titulaire d’un doctorat en Science politique et d’une habilitation à diriger des recherches en Anthropologie de l’Université d’Aix-Marseille III, il réside de longue date en Polynésie française. Ses principaux travaux portent sur la tradition orale des îles Sous-le-Vent (« La lignée royale des Tamatoa de Raiatea », 2003 ; « Huahine aux temps anciens », 2005), ainsi que sur les questions ethniques, politiques et religieuses dans le Tahiti d’aujourd’hui (« Des Tahitiens, des Français – leurs représentations réciproques aujourd’hui », 1998 ; « Tinito, la communauté chinoise de Tahiti », 2003.

Auteur(s) : Bruno Saura,

Genre : Sociologie, anthropologie,

Editeur : Au vent des îles,

Collection :

Caractéristiques : Format 14 x 22 cm, broché, couverture à rabats, 374 pages,

Date de parution : 2019,

EAN : 9782367342412

Avis

Donnez votre avis

Un poisson nommé Tahiti

Un poisson nommé Tahiti

Un célèbre mythe polynésien voit l’île de Tahiti naître sous les traits d’un poisson. En des temps très reculés, au nord de Tahiti, dans l’île de Rai’atea – qui se nommait encore Havai’i –, une énorme anguille avala la jeune fille. Possédé, l’animal se mit à ébranler la terre, dont un morceau se détacha, prenant le large, devenant le poisson Tahiti. Les paroles finales du mythe sont très dépréciatives : Tahiti, île subalterne, n’aurait autrefois eu ni dieu, ni chefs sacrés (ari’i), contrairement à sa glorieuse terre-mère Ra’iatea-Havai’i. Qu’en est-il en réalité ? C’est à cette question que tente de répondre l’auteur, dans ce riche ouvrage qui interroge notamment le rayonnement régional du grand marae – temple – international de Taputapuatea de Ra’iatea, classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2017.

Donnez votre avis