Nouveau Prix réduit ! Tiare Agrandir l'image

Tiare

Troisième volume de la trilogie, après L’Arbre à pain – consacré à Materena, héroïque « femme de ménage professionnelle » – et Frangipanier – chronique des rapports de Materena avec sa fille Leilani –, Tiare (prononcer Tiaré) met en scène, de façon complètement inattendue, la rédemption de Pito, son mari, macho irrécupérable et père inexistant, par la grâce de Tiare, leur petite-fille. C’est à travers le regard de cet homme « tout neuf » que ce troisième tome achève de décrire une nouvelle tranche de vie de cette famille tahitienne et dessine une certaine Polynésie, croquée avec affection, verve et légèreté.

Plus de détails


Ce produit a les tags suivant : Tahiti, Polynesie, Pacifique, Henri Theureau, littérature populaire

2 250 XPF / 18.83€

-10%

2 500 XPF / 20.92€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Produits associés

Fiche détaillée

L’humour, la sagesse et la perspicacité des romans de Célestine Vaite lui ont valu un succès mondial.
L’Arbre à pain, un livre qui n’est simple qu’en apparence, a reçu le Prix littéraire des Étudiants en 2004. Frangipanier, qui nous offre une tranche de vie tahitienne vibrante et colorée, a été sélectionné à la fois pour les « New South Wales Premier’s Literary Awards » en 2005 et le « Orange Prize » en 2006.
Succès international, la trilogie de romans tahitiens  est maintenant publiée dans près d’une vingtaine de pays. Dans le Pacifique, ces classiques de la littérature populaire est étudié dans les classes et amphithéâtres.

Auteur(s) : Célestine Hitiura Vaite,

Genre : Roman,

Editeur : Au vent des îles,

Collection : Littératures du Pacifique,

Caractéristiques : Format 13 x 21 cm, broché, couverture à rabats, 398 pages,

Date de parution : 2019,

EAN : 9782367342108

Avis

Donnez votre avis

Tiare

Tiare

Troisième volume de la trilogie, après L’Arbre à pain – consacré à Materena, héroïque « femme de ménage professionnelle » – et Frangipanier – chronique des rapports de Materena avec sa fille Leilani –, Tiare (prononcer Tiaré) met en scène, de façon complètement inattendue, la rédemption de Pito, son mari, macho irrécupérable et père inexistant, par la grâce de Tiare, leur petite-fille. C’est à travers le regard de cet homme « tout neuf » que ce troisième tome achève de décrire une nouvelle tranche de vie de cette famille tahitienne et dessine une certaine Polynésie, croquée avec affection, verve et légèreté.

Donnez votre avis