Prix réduit ! L'amour des gens Agrandir l'image

L'amour des gens

Nicolas Kurtovitch est un écrivain majeur de la Nouvelle-Calédonie, et l’une des premières voix calédoniennes d’origine européenne à s’être interrogée sur la nature entre les communautés en présence dans ce pays.

Ce recueil de poèmes a trouvé son écriture finale lors d’une résidence de l’auteur à Shanghai, en 2017.

« Je remercie avant tout, les Gens de partout, qui ne me connaissent pas, que je ne connais pas, qui étaient là, à vivre sans se soucier du passant lorsque moi je passai par chez eux. »

Plus de détails


Ce produit a les tags suivant : voyage, poesie, Inde, Nouvelle-Claédonie, Chine, Shangai, Kerala, lien, gens

2 250 XPF / 18.83€

-10%

2 500 XPF / 20.92€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Fiche détaillée

« Parfois mon ombre seule était là, d’autres fois ce n’était que nos corps qui se frôlaient, à certains moments de plénitude j’étais entièrement présent avec eux. Mais toujours, que ce soit par mon ombre ou par mon corps, je gardais à ma conscience la vigilance de la présence des Gens, là, en notre compagnie. »

 

Extrait :

 

Poème d'amour à la Nouvelle-Calédonie

 

La tortue la tortue

passe la grande passe

salue ses sœurs rassemblées

sur la plage de Kounié

le sapin

s’emballe et s’enfonce

trop loin

pour qu’aucun oiseau

ne puisse s’y percher

la vague remue le sable

et s’en va

la houle bouscule

le voilier

la pirogue attend son heure

sous l’œil du pic N’Go

des bras l’empoignent

la tirent à terre

le sable crie au scandale

ses enfants le vengeront

le cyclone s’annonce

tout le monde s’active

les enfants

sont insouciants

les hirondelles les hirondelles

escaladent la falaise

la cloche de l’église

répond de loin

à celle du temple

le cochon tourne autour

de la truie

tout en chantant

le lézard reste au soleil

et s’en ira avec

le nuage

les nuages font des petits

l’escargot est partout

fait ce qu’il veut

chante sous la pluie

raconte son aventure

à qui veut l’entendre

le cagou se cache

du rat

le nautou se cache

du chasseur

le pigeon se fait prendre

par le courant chaud

et s’envole en haut

du sapin

la route se désagrège

la route est glissante

elle se redresse

dans le torrent

les vaches sont à l’abri

en haut de la butte

le taureau

il ne les a pas suivies

il pleut sur les bambous

ils courbent la tête

un salut

alors que le gravier lui

escalade la chaussée

il se glisse entre mes doigts de pieds

et les chaussettes

je crie à tout vent

que le soleil revienne

le cyclone est bien trop puissant

les tôles sont bien fixées

elles s’amusent de mon passé et des curieux

les chiens sont à l’abri

les chiens aboient toute la nuit

un coup de bâton est utile

pour qu’ils se taisent

le chat se précipite sur eux

le caméléon rigole

le cafard mange son livre et rigole

la cuisinière est éteinte

le feu brûle toute la nuit

il interroge la bassine

quand donc revient le jour ?

les voiles sont loin

pas disposées sur les vagues

à pêcher du requin

dans la mer

les poissons rigolent

une course est organisée

entre eux ils plaisantent

le vaincu ne sera pas pris au filet

les nuages regardent les voiles

les montagnes se déplacent pour mieux voir

la rivière se détourne de la vallée

[ ... ]

Auteur(s) : Nicolas Kurtovitch,

Genre : Poésie,

Editeur : Vents d'ailleurs,

Collection :

Caractéristiques : Format 13 x 20 cm, broché, 180 pages,

Date de parution : 2018,

EAN : 9782364131965

Auteur(e)

Né à Nouméa dans une famille installée dans l’archipel depuis 1843, Nicolas Kurtovitch est prolixe. Depuis son premier recueil de poésie en 1973, il n’a cessé d’écrire et compte désormais parmi les auteurs incontournables de la Nouvelle-Calédonie. Ses ouvrages ont été récompensés par de multiples prix. Nicolas Kurtovitch publie son premier recueil de poésie, Sloboda, en 1973, il a 18 ans. Au fil des années, il va également s’essayer à tous les autres genres : nouvelles, essai, théâtre ; son premier roman, Good night friend, paraît en 2006. Nicolas Kurtovitch est aussi l’une des premières voix calédoniennes d’origine européenne à s’être explicitement interrogée sur la nature de la relation entre les communautés en présence sur sa terre natale. Cette interrogation s’est même traduite à deux reprises par des écritures à quatre mains avec des auteurs kanak : Dire le vrai / tell the truth, un recueil de poèmes, avec Déwé Gorodé ; Les Dieux sont borgnes, une pièce de théâtre créée en 2002, et jouée en Avignon en 2003 avec le dramaturge Pierre Gope.
Lauréat 2008 du prix de poésie Antonio Viccaro et du prix du Salon du livre d’Ouessant pour son recueil Le piéton du Dharma, membre de l’Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie après en avoir été le premier président, et de la Société des gens de lettres, Nicolas Kurtovitch est aujourd’hui lu dans toute l’Océanie. Il est à l’origine de la création du Centre géopoétique de Nouvelle-Calédonie, en lien avec l’Institut de géopoétique initié par Kenneth White.

Avis

Donnez votre avis

L'amour des gens

L'amour des gens

Nicolas Kurtovitch est un écrivain majeur de la Nouvelle-Calédonie, et l’une des premières voix calédoniennes d’origine européenne à s’être interrogée sur la nature entre les communautés en présence dans ce pays.

Ce recueil de poèmes a trouvé son écriture finale lors d’une résidence de l’auteur à Shanghai, en 2017.

« Je remercie avant tout, les Gens de partout, qui ne me connaissent pas, que je ne connais pas, qui étaient là, à vivre sans se soucier du passant lorsque moi je passai par chez eux. »

Donnez votre avis