Prix réduit ! Les sanglots de l'aigle pêcheur Agrandir l'image

Les sanglots de l'aigle pêcheur

Nouvelle-Calédonie : la guerre kanak de 1917

Au cours de l’année 1917, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, suite aux enrôlements forcés de l’armée française, les Kanak se révoltent. La répression est féroce : l’armée coloniale mène une politique de la terre brûlée, des populations sont décimées ou déplacées, et les responsables qui n’ont pas été tués sont emprisonnés, jugés puis exécutés ou déportés. Cette expérience traumatisante a donné lieu à une efflorescence de créations narratives à qui les Kanak confièrent la mémoire de ces événements et dont la traduction, accompagnée de leur retranscription en langue originale, forme le socle de cet ouvrage.

Plus de détails

5 396 XPF / 45.16€

-10%

5 995 XPF / 50.17€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Produits associés

Fiche détaillée

Au cours de l’année 1917, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, suite aux enrôlements forcés de l’armée française, les Kanak se révoltent. La répression est féroce : l’armée coloniale, avec des auxiliaires tahitiens et kanak, mène une politique de la terre brûlée, des populations sont décimées ou déplacées, et les responsables avérés ou putatifs qui n’ont pas été tués sont emprisonnés, jugés puis exécutés ou déportés ; d’autres préfèrent le suicide.
Cette expérience traumatisante a donné lieu – comme en Europe après la Grande Guerre – à une efflorescence de créations narratives, orales et écrites, en prose ou en vers, à qui les Kanak confièrent la mémoire de ces événements et dont la traduction, accompagnée de leur retranscription en langue originale, forme le socle de ce livre.
Car c’est précisément sur l’histoire et la mémorialisation de ces heures terribles que les auteurs de cet ouvrage ont travaillé, selon des optiques complémentaires : Adrian Muckle en tant qu’historien, Alban Bensa comme anthropologue, et Yvon Kacué Goromoedo en qualité d’érudit de langue paîci, langue principale d’énonciation des récits ici présentés.
Cette triple dimension historique, anthropologique et littéraire se double en outre d’une portée politique : la guerre de 1917 a fait l’objet de commémorations récentes autour de la figure héroïsée du chef « rebelle » Noël de la part des indépendantistes kanak, dont ce livre est à la fois le résultat et l’analyse.
Le livre est accompagné d’un CD audio de 40 minutes, réalisé à partir de la collecte constituée par Alban Bensa et Jean-Claude Rivière de l'EHESS de 1973 à 2011 autour des récits et de poésies appelées tenô sur la guerre coloniale de 1917 dans la région de Koné en Province nord, épicentre de la « rébellion ». Le narrateur de ce documentaire est Yvon Kacué Goromoedo, Kanak de cette région, dont la trajectoire biographique évoque les heurts et malheurs des mondes coloniaux. Ce documentaire est à la fois une mise en forme sonore du livre et une création propre. Il fait entendre les voix, les intonations et les intentions de la parole kanak sur cette guerre et sur sa portée, ses prolongements dans la Nouvelle- Calédonie actuelle en réflexion autour de l’indépendance.

Auteur(s) : Yvon Kacué Goromoedo, Alban Bensa, Adrian Muckle,

Genre : Sociologie, anthropologie, Mémoire, témoignage, biographie,

Editeur : Anacharsis,

Collection : Essais,

Caractéristiques : Format 14,5 x 21,5 cm, broché, 720 pages,

Date de parution : 2015,

EAN : 9782914777971

Auteur(e)

L'anthropologue Alban Bensa est né à Paris le 18 septembre 1948. Il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et membre du comité de rédaction des revues Genèses, Sciences sociales et histoire et Actes de la Recherche en Sciences Sociales.

Il est spécialiste du peuple kanak de Nouvelle-Calédonie, auquel il a consacré nombre d'articles et d'ouvrages.

Les violences des années 80 en Nouvelle-Calédonie l'ont poussé à s'engager aux côtés des leaders indépendantistes Jean-Marie Tjibaou et Yeiwéné Yeiwéné. Ami de Tjibaou, il a coordonné la publication de ses écrits (La Présence kanak, 1996). Il a collaboré à la conception puis au comité de pilotage du Centre culturel Tjibaou de Nouméa, une expérience dont il rend compte dans l'ouvrage Ethnologie et Architecture (2000) aujourd’hui épuisé. Il a également participé au projet muséographique du Musée du Quai Branly.

Avis

Donnez votre avis

Les sanglots de l'aigle pêcheur

Les sanglots de l'aigle pêcheur

Au cours de l’année 1917, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, suite aux enrôlements forcés de l’armée française, les Kanak se révoltent. La répression est féroce : l’armée coloniale mène une politique de la terre brûlée, des populations sont décimées ou déplacées, et les responsables qui n’ont pas été tués sont emprisonnés, jugés puis exécutés ou déportés. Cette expérience traumatisante a donné lieu à une efflorescence de créations narratives à qui les Kanak confièrent la mémoire de ces événements et dont la traduction, accompagnée de leur retranscription en langue originale, forme le socle de cet ouvrage.

Donnez votre avis

Blog

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...