Prix réduit ! Farino, un siècle de convivialité 1911-2011 Agrandir l'image

Farino, un siècle de convivialité 1911-2011

Cet ouvrage publié par la municipalité de Farino présente à la fois la micro-histoire de la plus petite commune de l'archipel et l'apport spécifique de Farino au kaléidoscope calédonien. Farino est le berceau et l'inspiration de l'écrivain Jean Mariotti. C'est aussi un exemple poignant de la réhabilitation des chapeaux de paille et des libérés par le travail, la vie familiale et une confiance réciproque qui s'est tissée au fil des épreuves. Aujourd'hui, voici une commune où il fait bon vivre, entre le marché mensuel créé en 1987 par « Mamie » Fogliani et le parc des Grandes Fougères ouvert en 2008. Cent ans déjà, bien plus si l'on considère les premières mises en concession en 1888 ou bien l'ancien pays kanak qui disparu dans la tourmente de la grande révolte de 1878. Cette commune est l'archétype de la Brousse dans ce qu'elle a de plus attachant et de plus secret. Le long isolement des Farinois en a fait des agriculteurs fiers de leur polyvalence, de leur terroir et de leurs « vallées fertiles » et « lointaines ». Aujourd'hui, la commune place désormais tous ses espoirs dans le développement durable et l'éco-tourisme. Et comme le disait Ghislaine Arlie, maire de la commune, dès 2003 : « Nous pourrons nous appuyer sur une réserve naturelle et un parc de randonnées. Ce sera le parc des Grandes fougères, notre mine à nous, notre or vert ».

Plus de détails


Ce produit a les tags suivant : histoire, Nouvelle-Calédonie, Farino, angleviel, GHROC

2 520 XPF / 21.09€

-10%

2 800 XPF / 23.43€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Produits associés

Fiche détaillée

Cet ouvrage publié par la municipalité de Farino présente à la fois la micro-histoire de la plus petite commune de l'archipel et l'apport spécifique de Farino au kaléidoscope calédonien. Farino est le berceau et l'inspiration de l'écrivain Jean Mariotti. C'est aussi un exemple poignant de la réhabilitation des chapeaux de paille et des libérés par le travail, la vie familiale et une confiance réciproque qui s'est tissée au fil des épreuves. Aujourd'hui, voici une commune où il fait bon vivre, entre le marché mensuel créé en 1987 par « Mamie » Fogliani et le parc des Grandes Fougères ouvert en 2008. Cent ans déjà, bien plus si l'on considère les premières mises en concession en 1888 ou bien l'ancien pays kanak qui disparu dans la tourmente de la grande révolte de 1878. Cette commune est l'archétype de la Brousse dans ce qu'elle a de plus attachant et de plus secret. Le long isolement des Farinois en a fait des agriculteurs fiers de leur polyvalence, de leur terroir et de leurs « vallées fertiles » et « lointaines ». Aujourd'hui, la commune place désormais tous ses espoirs dans le développement durable et l'éco-tourisme. Et comme le disait Ghislaine Arlie, maire de la commune, dès 2003 : « Nous pourrons nous appuyer sur une réserve naturelle et un parc de randonnées. Ce sera le parc des Grandes fougères, notre mine à nous, notre or vert ».

Auteur(s) : Frédéric Angleviel,

Genre : Histoire,

Editeur : Groupe de recherche en histoire océanienne contemporaine (GRHOC),

Collection :

Caractéristiques : Format 21,5 x 22 cm, broché, 100 pages,

Date de parution : 2011,

EAN : 9782953990805

Auteur(e)

Historien, Frédéric Angleviel a écrit, participé, dirigé de nombreux ouvrages sur l’histoire de la Nouvelle-Calédonie et du Pacifique.

Il a notamment créé la collection 101 mots pour comprendre aux éditions Île de Lumière et les collections Fac-similés océaniens et Portes océanes aux éditions L’Harmattan.

Il a récemment publié Histoire illustrée de Nouvelle-Calédonie (Footprint Pacifique, 2014) qui du peuplement par les Austronésiens à la période contemporaine parcourt toute l’histoire du pays, au fil d’une iconographie d’une grande richesse. Frédéric Angleviel est également l’auteur de l’ouvrage Un drame de la colonisation (Vendémairie, 2014) récompensé par le prix du livre insulaire dans la catégorie Sciences, en août 2015.

Avis

Donnez votre avis

Farino, un siècle de convivialité 1911-2011

Farino, un siècle de convivialité 1911-2011

Cet ouvrage publié par la municipalité de Farino présente à la fois la micro-histoire de la plus petite commune de l'archipel et l'apport spécifique de Farino au kaléidoscope calédonien. Farino est le berceau et l'inspiration de l'écrivain Jean Mariotti. C'est aussi un exemple poignant de la réhabilitation des chapeaux de paille et des libérés par le travail, la vie familiale et une confiance réciproque qui s'est tissée au fil des épreuves. Aujourd'hui, voici une commune où il fait bon vivre, entre le marché mensuel créé en 1987 par « Mamie » Fogliani et le parc des Grandes Fougères ouvert en 2008. Cent ans déjà, bien plus si l'on considère les premières mises en concession en 1888 ou bien l'ancien pays kanak qui disparu dans la tourmente de la grande révolte de 1878. Cette commune est l'archétype de la Brousse dans ce qu'elle a de plus attachant et de plus secret. Le long isolement des Farinois en a fait des agriculteurs fiers de leur polyvalence, de leur terroir et de leurs « vallées fertiles » et « lointaines ». Aujourd'hui, la commune place désormais tous ses espoirs dans le développement durable et l'éco-tourisme. Et comme le disait Ghislaine Arlie, maire de la commune, dès 2003 : « Nous pourrons nous appuyer sur une réserve naturelle et un parc de randonnées. Ce sera le parc des Grandes fougères, notre mine à nous, notre or vert ».

Donnez votre avis