Nouveau Prix réduit ! Quelle économie pour la Nouvelle-Calédonie après la période référendaire ? Agrandir l'image

Quelle économie pour la Nouvelle-Calédonie après la période référendaire ?

Actes du colloque international sur la crise des finances publiques des 15 et 16 septembre 2017 à l’Université de la Nouvelle-Calédonie

Les perspectives économiques de la Nouvelle-Calédonie constituent un champ d’études dont la période référendaire a accentué l’importance. Ceci a conduit l’Université de la Nouvelle-Calédonie, via le laboratoire LARJE, à organiser en septembre 2017 un colloque sur les trajectoires possibles de l’économie calédonienne après la période référendaire. Cet ouvrage, dirigé par Samuel Gorohouna, en est issu. Son ambition est d’expliciter les conséquences économiques potentielles en cas d’émancipation accrue, voire de pleine souveraineté. Tenant compte des caractéristiques du modèle économique néo-calédonien, son objectif est de mettre en évidence les enjeux existant aujourd’hui autour des échanges commerciaux et de l’intégration régionale, de la monnaie et du secteur bancaire, ainsi que des relais de croissance en dehors du secteur du nickel.

Plus de détails


Ce produit a les tags suivant : Samuel Gorohouna, ISEE, transferts publics, PIB

3 150 XPF / 26.36€

-10%

3 500 XPF / 29.29€

Tous les prix incluent la TGC

Ajouter aux favoris

Produits associés

Fiche détaillée

Afin de donner à chacun des clefs de compréhension de ces différents enjeux économiques, il a été fait appel à des chercheurs ou à des professionnels du domaine reconnus pour leur fine connaissance de l’économie calédonienne et provenant de divers horizons. La plupart des chercheurs ayant participé à ce colloque, et dont les contributions sont ici publiées, appartiennent ainsi à différentes institutions locales, comme l’Université de la Nouvelle-Calédonie, naturellement, et l’IAC – toutes deux membres du consortium de recherche CRESICA – ou régionales, telles l’Université de la Polynésie française et l’Université Victoria de Wellington. Parallèlement, d’autres universitaires proviennent d’établissements métropolitains, dont l’Université de Paris Nanterre et l’Université de Paris-Saclay, et les praticiens qui apportent leur expertise technique représentent l’Institut de la Statistique et des Études Économiques, l’Institut d’Émission d’Outre-Mer et le cabinet Ernst & Young.
Avec le présent ouvrage, c’est par le volet de l’économie que l’Université de la Nouvelle-Calédonie contribue au débat sur l’avenir institutionnel de l’archipel néo-calédonien.

Auteur(s) : Collectif,

Genre : Droit, sciences économiques,

Editeur : Presses universitaires de Nouvelle-Calédonie, PUNC,

Collection : LARJE – Laboratoire de recherches juridique et économique ,

Caractéristiques : Format 18 x 25,5 cm, broché, 194 pages,

Date de parution : 2019,

EAN : 9791091032100

Avis

Donnez votre avis

Quelle économie pour la Nouvelle-Calédonie après la période référendaire ?

Quelle économie pour la Nouvelle-Calédonie après la période référendaire ?

Les perspectives économiques de la Nouvelle-Calédonie constituent un champ d’études dont la période référendaire a accentué l’importance. Ceci a conduit l’Université de la Nouvelle-Calédonie, via le laboratoire LARJE, à organiser en septembre 2017 un colloque sur les trajectoires possibles de l’économie calédonienne après la période référendaire. Cet ouvrage, dirigé par Samuel Gorohouna, en est issu. Son ambition est d’expliciter les conséquences économiques potentielles en cas d’émancipation accrue, voire de pleine souveraineté. Tenant compte des caractéristiques du modèle économique néo-calédonien, son objectif est de mettre en évidence les enjeux existant aujourd’hui autour des échanges commerciaux et de l’intégration régionale, de la monnaie et du secteur bancaire, ainsi que des relais de croissance en dehors du secteur du nickel.

Donnez votre avis