Offrir une carte cadeau

  

Nouveautés

Auteur(s)

Editeurs

"Un drame de la colonisation" de Frédéric Angleviel primé au Festival du Livre insulaire d'Ouessant, août 2015

Publié le 25/08/2015

PRIX DU LIVRE INSULAIRE 2015, CATÉGORIE SCIENCES

UN DRAME DE LA COLONISATION : OUVÉA, NOUVELLE-CALÉDONIE , MAI 1988

de Frédéric ANGLEVIEL

Éditions Vendémiaire, 2015

présenté par Didier Galibert , membre du jury 

dotation remise par Françoise Péron, Présidente du Parc Naturel régional d’Armorique

Le jury salue la qualité et le courage de Frédéric Angleviel, historien calédonien, lequel nous livre la première étude scientifique concernant un événement sanglant, fondateur mais encore très controversé, survenu en 1988 : la prise d’otages conduite dans une gendarmerie d’Ouvéa et leur libération dans le cadre d’une véritable opération de guerre.

Dès l’introduction, l’auteur campe le protocole de son travail, sans dissimuler des difficultés de méthode très épineuses. Lui-même est originaire de Nouvelle-Calédonie, si bien que ce livre peut aussi être considéré comme un exercice sur soi, c’est-à-dire un exercice d’égo-histoire. Mais il lui a fallu aussi prendre de la distance vis-à-vis des polémiques locales et de la grande médiatisation de ce qui est devenu pour l’opinion «  l’Affaire d’Ouvéa  ». Les sources, quant à elles, font aussi problème : les documents d’archives restent encore inaccessibles et il a fallu procéder à des recoupements de fragments de rapports, à la collecte des récits toujours subjectifs publiés par la presse ou par certains protagonistes.

La richesse et la rigueur de l’approche transcendent ces difficultés. La précision factuelle est extrême, mais l’auteur ne s’enlise jamais dans l’anecdote et reste fidèle au fil conducteur de son livre : articuler les échelles de temps et inscrire le drame d’Ouvéa dans le contexte de la colonisation et de la tardive et progressive décolonisation la Nouvelle-Calédonie, dans laquelle une population installée depuis plus de 3000 ans a été conquise, presque détruite et spoliée.

En fait, cette étude est une véritable remise à plat de toute l’histoire de la Nouvelle Calédonie ou Kanaky, en marche vers un destin national partagé dont la forme juridique reste aujourd’hui un enjeu, dans le cadre consensuel de l’Accord de Nouméa. Un livre écrit avec une passion retenue et assorti d’un appareil de notes, d’annexes judicieuses et d’une riche bibliographie. Un ouvrage qui fera date.

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire